25 mai 2020

Nécrologie...

La vieillesse chez les animaux

Le Zoo de Moscou nous apprend une triste nouvelle

Screenshot_2020-05-25 Wally Gator Pictures Toonarific Cartoons

Cet alligator s'appelait Saturne et il s'en est allé au paradis des animaux à 84 ans (En milieu naturel les alligators vivent  50 ans maximun) tranquille et heureux

Mes apostilles: 1)Peut-être que son fantôme hantera les Everglades  lieux de ses origines...

(Et si grâce à Wikipédia un petit tour touristique dans ce beau et si particulier coin de notre Terre vous intéresse c'est par ici )

 

 

1205026782)On trouve également cette navrante info
dans le pdf de 20 minutes
Edition Spéciale
de ce jour 25/05/2020 page 8

https://pdf.20mn.fr/2020/quotidien/20200525_PAR.pdf

Screenshot_2020-05-25 20200525_PAR pdf

3)A la mémoire de Saturne, unissons nos voix pour cette petite chanson enfantine qui dit:


19 mai 2020

Covid 19 oblige...

C'est en France que l'on se "suce" le plus la Pomme

Désormais cette pratique
va peut-être enfin disparaître
quand on va se rencontrer...........


Apostille: Déjà que je n'aimais pas ça avant le virus, alors maintenant, pour moi, ce sera sans regret... Je ne réserve les bises ( avec modération) qu'à ma famille!!

Manuel-Valls-et-Emmanuel-Macron-la-bise-du-14-juillet

Deux illustrations de l'Histoire : Bise entre Manuel Vals et Emmanuel Macron

mais la pire des bises de salopard, c'est encore celle que Judas aurait donné à Jésus

kiss judas embrasse Jésus

 

01 mai 2019

Le temps qu'il fait sur mon coin de Bretagne

Android Météo Forecast by yr.no

Posté par TooTsieBlog à 11:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 mars 2019

Perchées sur mon nez depuis plus de 70 ans...

coucou

L comme Lunettes,
c'est chouette...!!

lunettes

Quand j'étais môme, à mon grand énervement,
mes camarades d'école me taquinaient en chantant:
-"Ah, la binoclarde...
Ah, la binoclarde...
Lalalère!!

lunettes 1png
Apostille: Les mentalités ont bien changé avec le temps...
Maintenant, presque tout le monde porte un jour des lunettes...

17 mars 2019

Bonne nuit à tous...


Les Anges

Leur présence éthérée plane au-dessus de nous.

Que l'on croit ou non à nos anges gardiens
et aux anges de nos rêves,
 ils appartiennent à notre vocabulaire...

Et parfois un ange passe
en perdant une plume de ses ailes...

Apostille: Un heureux présage ???
Pourquoi pas!!

 

plume


01 mars 2019

Jounal intime...

Gribouiller sa vie

journalCe cahier de brouillon de la vie,
 témoin  incontournable des idées raturées,  
d'éparses émotions soulignées de joie ou tristesse  
l'éblouissement du coup de foudre
pour un visage sans nom
avant qu'il ne s'évanouisse dans les confins de la mémoire...
les résolutions envolées...
les challenges réussis quand tout semble fichu...

Ce muet confident souvent chiffonné, tâché, jauni
garde les images furtives que capte l'attention d'un instant,
les gestes , les choses,
les singeries des enfants ou des gens,
les sentiments d'amour et d'amitié
la douleur et la haine aussi...

Et sur une page arrachée qui avait-il?
la déception de l'échec?
un amour bafoué?
l'insolence d'une peur?
un secret inavouable?
 
Apostille: Je me souviens de ce gars sans passé
qui partait son sac sur l'épaule sans se retourner
et qui pensait déjà à tout autre chose
qu'à ce qu'il venait intensément de vivre...
Sa vie était comme son sac , presque vide !!
Il s'appelait comment déjà??
je ne sais plus!!
j'aurais dû l'écrire quelque part moi aussi !!

                                                Chantal R. alias TooTsieBlog

24 février 2019

Bon dimanche Monde des Blogs

Le petit lutin des landes bretonnes

Dans un décor chimérique,
Sur un instrument antique,
Aux accords illogiques,
Un korrigan emblématique,
Aux allures flegmatiques,
Coiffé d'un chapeau conique,
Boitillant de façon pathétique,
Reprend sa musique...
Puis sautant sur le dos d'un renard famélique,
S'éloigne pour aller se désaltérer d'une tisane béchique
Préparée par sa chère Véronique...
En nous souhaitant d'une voix aux accents exotiques,
Et avec des grimaces comiques,
Un bonjour bien tonique...

Apostille: Tout en espérant quelques commentaires qui étireront nos zigomatiques!!

 

330px-Lutin_by_godo

Dessin de Godo https://www.godo-art.fr/

 

 

13 février 2019

Pour sourire malgré tout...

Pull en polaire jaune

Bien que le jaune ne m'aille pas du tout au teint,
et que je me sente moche dans cette couleur,
pour braver la belle gelée (-03°) de ce matin
il m'a bien fallu mettre une "tite" laine à capuche
non pour aller "faire le pied de grue" sur un carrefour de Lannion
mais sortir de mon nid   
pour aller me substanter
(la faim me tenaillant le gésier)
 de quelques vermisseaux ou limaçons
(même congelés)...

Na!!

gilet jaune

 Apostille: retrouvons sur le lien l'expression "faire le pied de grue" https://www.edilivre.com/lexpression-de-la-semaine-faire-le-pied-de-grue/#.XGQCn6BCfDc

Posté par TooTsieBlog à 12:36 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 février 2019

On dit qu'il fait froid en ce moment... mais...

 On dit qu'il fait froid en ce moment... mais...
qui se souvient du terrible février 1956?
 

Etiolles

À l'époque, j'étais pensionnaire dans une école professionnelle à Etiolles (91) près de Soisy-sur-Seine...
Un grand froid venu du Groenland avait tout gelé en Europe...
Pas de toilette pendant plusieurs jours,
(l'eau dans les lavabos avait gelé dans les tuyauteries vétustes dans ce château de Mme Du Barry (célèbre maîtresse de Louis XVI) (transformée en école et pension)
Sous les toits, dans nos chambres de 2 et 3ème années on avait poussé les lits pour ajouter ceux des filles de 1ère année du grand dortoir qui n'était  presque pas chauffé...
Des couvertures supplémentaires avaient été distribuées...
Pour ne pas grelotter, on se couchait quand même avec des pulls épais...
Au réfectoire, pas question de rechigner sur la nourriture 
pas extraordinaire: nous étions presque toutes Pupilles de la Nation pour des raisons diverses
(Nation, qui comme on le sait n'a jamais été assez riche pour ses pauvres), 
il fallait manger chaud même ce qui n'était guère appétissant....
La chambre d'infirmerie était pleine: grippe, bronchites, engelures douloureuses comme je n'en ai plus jamais revues depuis, sévissaient...
Lors des promenades (obligatoires) du jeudi et du dimanche, nous traversions la passerelle piétonnière de bois à haubans 
(remplacée depuis par un pont magnifique)
qui reliait à cette époque
Evry Petit Bourg, Soisy-sur Seine et Etiolles,
nous pouvions voir l'eau de la Seine
qui avait été prise dans une épaisse couche de glace...
Je crois que je n'ai jamais eu aussi froid de ma vie...
 

La Seine prise dans les glaces

Apostille: La vie de château n'est pas ce que l'on croit,
on y gèle en hiver... 
et comme dit l'adage,
il vaut mieux un petit chez-soi qu'un grand chez les autres....
et quoi que l'on vous dise à la télé,
il ne fait pas vraiment froid en ce moment par rapport à cette année là...
 
1956, l'époque révolue de mes 16 ans...
 

 

21 décembre 2018

Parce que peu exigeants, heureux étions nous, les gamins en galoches d'après guerre...


 
Les communes, autrefois, n'étaient pas plus riches que maintenant
et je pense même qu'elles avaient encore moins de moyens qu'aujourd'hui ...
 
Le garde-champêtre M. Jocquin et l'employé communal M. Etienne dressaient et ornaient un grand sapin qui nous semblait magnifique...

guirlande

Et un dimanche après midi,
 juste avant les vacances de fin d'année
il y avait la Fête de Noël à Bennecourt...
Sous le préau fermé pour l'occasion par de grandes et épaisses bâches au sigle de l'Armée Américaine...
Les maitres et les enfants s'étaient mis en 4 pendant plusieurs semaines pour réaliser ou apprendre textes ou corégraphie cette séance récréative...
les parents et les villageois accourus en nombre pour l'occasion étaient assis sur des bancs...
Une vente de programmes réalisés pendant les cours de dessin subventionnait la Caisse des Ecoles pour l'achat de papier crépon des costumes...
Les trois coups résonnaient sur l'estrade!!
et commençaient  chantés, récités et joués par les grands et les petits,
des chansons, des poèmes,
des danses et de diverses scénettes
sur le thème de Noël...

Vifs applaudissements
et rappels récompensaient les artistes en herbe
et ceux qui s'étaient donné un mal fou
pour coordonner tout cela...

Puis pour clore l'après-midi, venait la distribution très attendue par le Père Noël
d'un jouet, d'une orange et d'un sachet de confiseries
à chaque enfant de l'école communale
suivi d'un copieux goûter composé d'un petit pain au lait
et d'un chocolat bien chaud.
Apostille: Ce cadeau de Noël était souvent le seul pour les enfants de certaines familles...

père noël