25 mai 2018

Petit travail de vocabulaire... (suite)

Des mots commençant par
O
qui est dix-huitième lettre de l’alphabet

Oh la la!!

...Mon histoire se passe dans des bas fonds de Ovodunum de la Gaulle Gallo Romaine un soir d'orage

On n'est pas là pour "tailler" une bavette"
lança la belle de nuit Oriana au teint ocré
en entraînant dans un coin sombre d'un bouge mal famé le pauvre Ovidus qui avait l'aspect d'un oisillon tout trempé tombé du nid
et qui arrivait tout droit de  Otmus petit hameau de Omanduodurum et qui ne cherchait qu'à se mettre une omelette aux olives sous la dent...
Bien qu'il soit osé d'en parler ici,
avant qu'il n'ait prononcé la moindre onomatopée pour dire ne serait-ce que oui ou non
 ce fut en deux trois mouvements
que le pauvre puceau se trouva déniaisé sans qu'il en ait tiré quelque satisfaction de la prestation éclair de la dame
mais qui fut surtout délesté prestement de sa précieuse petite pièce d'or
que lui avait donné son papa Omagus pour son voyage initiatique à travers le pays d'Occitanie...

Le pauvre gars **jura mais un peu tard qu'on ne l'y prendrait plus**....

galloromain


Apostille: Naturellement et vous vous en doutez,
cette occulte petite fiction est inventée de toutes pièces par mes soins
et il serait vraiment fort peu probable qu'elle ait un rapport quelconque avec des personnages qui vécurent à cette époque...

**À part bien entendu, l'emprunt de la dernière phrase à la fable Le corbeau et le renard de M. Jean de la Fontaine que je remercie...


14 mai 2018

Le petit café du port est fermé depuis longtemps

Vie de quartier

La porte était devenue, avec les années, dure à pousser ....
Elyane accueillait ses clients "réguliers" d'un grand "BonjourBonjour"
qui se voulait enjoué avec cette pointe d'accent chantant du Sud Ouest
qui lui restait là naturellement dans la gorge ...
Les clients avaient toujours quelque chose à lui dire,
à lui raconter
et elle écoutait avec une complaisance souriante leurs confidences,
leurs petits malheurs et leurs blagues...
Discrète aussi, elle ne parlait pas à celui
qui passait là, en silence ...
L'habitué n'avait pas besoin de commander sa consommation ,
le verre ou la tasse arrivaient comme par magie sur le zinc
qu'elle essuyait pour la forme
car les traces colorées persistaient
et l'on aurait pu deviner
ce qui avait été servi au long des années...

Combien de "BonjourBonjour", de "Au revoir", de "Bonne journée",
ou de "Bon Week End" dans la vie d'Elyane...

Sur la porte du petit café,
une pancarte en simple carton accrochée par une ficelle,
qui se délave avec le temps,
il y a écrit:

Fermeture définitive...

fermeture définitive

Petit travail de vocabulaire...


 ...avec des mots finissant par "otte"

Il faut que je vous parle de la vieille tantine Charlotte qui nous avait invités pour Noël
qui était une dame un tantinet boulotte et un peu vieillotte
et qui vivait en Wallonie...
Pour manger après la messe de minuit,
elle nous avait promis de cuisiner son délicieux lapin en gibelotte...
Ce faisant, elle jeta un coup d'oeil au dehors et vit passer une tranquille roulotte aux vives couleurs
que la route ballottait de droite et de gauche
et constata que cette antique voiture à cheval était conduite par une petite fille "Rom"...
Une chouette hulotte sur son épaule,
l'enfant semblait bien pâlotte sous le déluge d'une neige glacée qui tombait à gros flocons
et qui grelottait sans manteau dans un vieux pull et une invraisemblable jupe-culotte...
N'écoutant que son bon coeur, la tantine qui était un peu polyglotte
sortit sous le porche de sa maison, engagea avec la pauvre poulotte une petite parlotte et l'invita,
avec toute sa tribu,
 à partager son repas...
Et c'est comme ça qu'à notre arrivée de Bretagne pour le réveillon de Noël,
nous n'avons eu que des patates "vitelotte" cuites à la flotte  
et que nous avons mangées en robe des champs et à la croque au sel avec,
heureusement, de la lotte froide pêchée à la dernière grande marée accompagnée de mayonnaise
que M'man avait préparée avant notre départ...

Saperlotte...!!

roulotte

05 mai 2018

Faire son baluchon

 

 

Toc Toc Canalblog??

Notre hébergeur nous a purement et simplement mis en demeure de tous nous en aller
avec dans notre baluchon tout le contenu de notre blog qui sera scrappé fin juin...
Ce site de blogs contenait nos écrits, nos photos,
nos sentiments, nos amitiés virtuelles,
nos rires ainsi que nos tristesses...
J'ai ressenti une panique qui, encore ce matin, ne m'a pas quittée...
Ne plus blogguer ?? oui mais???
Laisser TooTsie.be complètement mourir , non!!
Pas si facile d'aller se loger ailleurs après tant et tant d'années...
Toc Toc Canalblog??
Merci de m'accueillir

Être migrante n'est pas une sinécure...

 

Toc Toc