05 novembre 2018

Pendant que Mac'Ron se balade dans l'Est de la France en ce moment...

La fleur au fusil.

Honneur de nos tri-aïeules, bi-aïeules, aïeules et nos mamans avec toute ma tendresse et mon respect...
La guerre c'était ça aussi!!
Avec une pensée reconnaissante pour ces femmes de 14/18 sans lesquelles rien  n'aurait été possible
À cette époque, les ouvrières des usines ont sauvé la France en remplaçant les hommes qui étaient au front...

Femme tourneur


Oui, Honneur et Respect à  cette Femme-Tourneur oubliée de 14/18...
un métier que j'ai exercé moi aussi mais en moins difficile...

Posté par TooTsieBlog à 10:04 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :


26 août 2018

Une histoire du regretté narrateur Pierre Bellemare


 
Quand Napoléon Ier revint en 1927...

C'est l'acteur Albert Dieudonné qui incarna l'Empereur Napoléon dans le film d'Abel Gance...
Or durant le tournage, il fut réellement amené à être l'Empereur lui même...
Un jour, après les prises de vues qui se déroulaient au château de Fontainebleau,
alors qu'il s'apprêtait à ôter son uniforme de scène,
le conservateur vint le trouver:
-"Dites donc, Dieudonné, voulez vous faire une bonne action ?
Nous avons ici un vieux gardien en retraite qui n'a plus toute sa tête à lui.
Il s'imagine d'avoir fait partie de la Grande armée
et il affirme rencontrer l'Empereur dans le Palais, la nuit... "
Dieudonné accepta.
-"Et bien! Montrons-le lui pour de bon"
La nuit suivante, on alla réveiller le vieux gardin qui dormait dans un pavillon:
-"Mathat! l'Empereur te demande !"
Un peu ahuri, le vieux s'informa:
-"Où est-il l'Empereur ?"
-"Là ! dehors dans le parc !"
Il passa un pantalon et sortit...
Dans la pénombre, voyant l'Empereur, il se mit au garde-à-vous, très ému.
-"Comment, Mathat, tu es de garde et tu dors, toi, un vieux soldat d'Austerlitz ?"
Le vétéran se redressa fièrement, tel un grenadier devant l'Empereur.
-"Oui, Mon Empereur, j'y étais, mais je ne suis plus de garde, je suis trop vieux... Austerlitz... vous pensez !"
Dieudonné-Napoléon lui pinça l'oreille.
-"Trop vieux! Est-ce que tu songerais à prendre ta retraite, par hasard?
 Tu as bon pied , bon oeil.
Tu vivras jusqu'à cent ans!" ...

napoleon-gance

17 août 2018

Août 2018 au jardin


D'une petite bouture devenue grande...

cette année encore
se balançant dans le temps qui va
tout en fines clochettes
et ding dong silencieux
le simple fushia pendula
fleurit "à qui mieux mieux"

https://p4.storage.canalblog.com/43/50/1606671/120592611.gif

expression et origine de: "à qui mieux mieux"

 http://www.linternaute.fr/expression/langue-francaise/13913/a-qui-mieux-mieux/

fushia pendula

https://p4.storage.canalblog.com/43/50/1606671/120592611.gif

 

14 août 2018

Et c'est toujours le même refrain:

"kescekon" mange!!

Mais voilà!!

En toute vraisemblance
la Faculté nous met en garde avec insistance
et sans aucune nuance
contre les excès de bombance
et de délicieuses pitances...

À brève échéance
 cette coupable insouciance
qui dramatiquement grèvent vos finances
vous conduira à la nonchalance
et trop souvent à la fosse d'aisance...
 
Bientôt viendra l'impuissance
naturellement seront finies les romances...
retour à la petite enfance
et à la dépendance
et on vous mettra autour du cou un boitier de téléassistance...

Si vous voulez sortir de la déchéance
dûe à l'ignoble "bouffetance"
et de ces outrances
il vous faudra avec intransigeance
suivre le dictacte de la maistrance
et ses vexantes remontrances!!
et vous retrouverez ( peut-être) toute votre pétulance!!

Amen!!

 

la vie parisienne

Illustration: issue de La Vie Parisienne (magazine hebdomadaire)
Le Seigneur Carnaval
Roi De Bombance
7 février 1925
Chéri Hérouard

 

23 juillet 2018

Réalité brûlante (bis)

L'Anonyme a dit:
En politique,
un imbécile est toujours remplacé par un incapable...

Smurfs

Apostille: ou inversement, ce qui revient au même
et chaque jour qui passe me conforte dans cette opinion.........


27 juin 2018

Le mois de juin au jardin...

Ma jardinerie préférée: la déchetterie...

Dans l'espace des "verts"...
Il suffit me baisser
et je récupère (sans honte aucune)
ce que d'autres  personnes jettent...


Voilà les rescapés du broyage pour compost:
Au pied du mur, derrière la maison, et à l'abri du soleil
cette année encore ( sans entretien)
les lysimaques (que M'man appelait  aussi "chasse-querelle") sont en fleurs

IMG_0432

On se demande ce que fait cette fleur de géranium vivace parmi les grosses et toutes simplettes paquerettes mauves... (Pttff!! encore une abbération de mes talents complètement nuls de jardinière...)

IMG_0429

Apostille: Si vous ne le savez pas:  
déchetterie ou déchèterie (va savoir toi??)
est un mot créé en 1987
par l'Agence nationale de recyclage des déchets (Anred)

 

23 juin 2018

Le Certif... avant, c'était quelque chose...



Mes 14 ans à l'encre violette...

Ce jour, là nous étions le Mercredi 23 juin 1954

et il y a eu un grand soleil dans ma vie de gamine:

 j'avais passé avec succès le Certificat d’Études Primaires...
Nous n'avions droit pour passer cet examen qu'au matériel de géométrie
et qu'à notre trousse contenant crayons,  taille crayon, gomme, règle et porte plume...

Bonne élève, tout devait se passer glorieusement pour moi.
J'étais confiante, tous mes devoirs rendus étaient très bons,
Mais voilà, il y a toujours un mais...
j'ai raté la récompense offerte par le Monsieur le Conseiller Général  Lengagne aux élèves
qui obtenaient les 3 meilleurs résultats du canton de Bonnières sur Seine (78)
et bêtement, je me suis retrouvée 4 ième!!
Je vais vous dire pourquoi:
je me suis plantée dans la toute dernière réponse du problème de maths avec une virgule en vadrouille:
les examinateurs ont dû bien rigoler en pataugeant dans les 10 cm de goudron (au lieu d'1mm)
que j'avais étalés sur la départementale
qui traversait un village imaginaire...
Malgré les reproches bien tancés de Monsieur Guérard , mon instituteur,
j'étais quand même heureuse,
j'allais avoir le cadeau promis par mes parents en cas de réussite:
la belle bicyclette avec son dérailleur dernier modèle qui trônait dans le magasin de Monsieur Lelasseur...

hilda

Je chantais en ce temps là l'Hymne des Temps Futurs
Ô quel magnifique rêve
Vient illuminer mes yeux!
Quel brillant soleil se lève
Dans les purs et larges cieux

lalalalère!!

21 juin 2018

Oh Destinée!!



Renoncement,

Pour sacrificer
à la mode et à ses vétilles
mais aussi pour charmer
la femme trotte, un temps, en talons "aiguilles".
Et puis un jour,
rêvant de velours,
elle délaisse brusquement les échasses
pour de basses godasses;
des chevilles aux genoux
même pieds nus, un mal fou.
 
"Melle Tête en l'Air"
abandonne de son pied l'exagérée cambrure
et devient "Mme Pieds sur Terre"...
Et pour s'habiller
ou partir joyeusement à l'aventure,
elle achète des talons "bottier"
lui assurant ainsi confort et stabilité...

nouvelle-mode-sexy

 

30 mai 2018

Ce petit sentiment de supériorité...


Le pompon sur les manèges d'enfants à la fête foraine...

Avez vous déjà remarqué le bonheur et la fierté
que l'on peut  lire dans les yeux du petit chanceux
qui a su attraper ce truc virevoltant
au dessus des têtes de charmants gamins
qui a été multicolore
et qui est devenu un rien crasseux
à cause des traces de barbe à papa
et de gaufres au chocolat...
La joie se devine aussi sur le visage des parents:
leur enfant promet
n'est-il pas le plus beau,
le plus habile??...
 
-"Débrouillard ce petit,
il deviendra un chef" ....

Cheval de Manège

28 mai 2018

En parlant plaisamment de Pique-Nique...

 

...dans le blog de notre amie Nays ( dans mes favos)

À votre avis...
Dans cette part de gâteau:
Qu'est-ce qui peut bien réjouir autant notre ami Mickey???

C'est ?? C'est ??

C'est:
La cerise confite sur le gâteau bien sûr
voilà bien le petit détail suprême
qui achève le souci de la perfection pâtissière
et qui fait toujours plaisir à celui ou celle qui la reçoit...

mickey-and-minnie-pie

Minnie et Mickey sur une image à l'ancienne de Walt Disney!!

_______________________________________

Apostille: Extrait très osé de la lettre datée du 12 Août 1838
de Julienne Gauvain, dite Juliette Drouet, à son amant Victor Hugo :
Je cite: "Aussi Dieu sait quel appétit j'avais de vous.
Je vous aurais avalé comme une cerise,
si vous n'aviez pas eu de queue."

juliette gauvain dite julette drouet