21 décembre 2018

Parce que peu exigeants, heureux étions nous, les gamins en galoches d'après guerre...


 
Les communes, autrefois, n'étaient pas plus riches que maintenant
et je pense même qu'elles avaient encore moins de moyens qu'aujourd'hui ...
 
Le garde-champêtre M. Jocquin et l'employé communal M. Etienne dressaient et ornaient un grand sapin qui nous semblait magnifique...

guirlande

Et un dimanche après midi,
 juste avant les vacances de fin d'année
il y avait la Fête de Noël à Bennecourt...
Sous le préau fermé pour l'occasion par de grandes et épaisses bâches au sigle de l'Armée Américaine...
Les maitres et les enfants s'étaient mis en 4 pendant plusieurs semaines pour réaliser ou apprendre textes ou corégraphie cette séance récréative...
les parents et les villageois accourus en nombre pour l'occasion étaient assis sur des bancs...
Une vente de programmes réalisés pendant les cours de dessin subventionnait la Caisse des Ecoles pour l'achat de papier crépon des costumes...
Les trois coups résonnaient sur l'estrade!!
et commençaient  chantés, récités et joués par les grands et les petits,
des chansons, des poèmes,
des danses et de diverses scénettes
sur le thème de Noël...

Vifs applaudissements
et rappels récompensaient les artistes en herbe
et ceux qui s'étaient donné un mal fou
pour coordonner tout cela...

Puis pour clore l'après-midi, venait la distribution très attendue par le Père Noël
d'un jouet, d'une orange et d'un sachet de confiseries
à chaque enfant de l'école communale
suivi d'un copieux goûter composé d'un petit pain au lait
et d'un chocolat bien chaud.
Apostille: Ce cadeau de Noël était souvent le seul pour les enfants de certaines familles...

père noël


04 décembre 2018

Mais où donc sont passées les neiges d'antan...

guilande houx
 
T'en souviens-tu,
des maraudes dans le Guichet,
chemin d'une timide école buissonnière,
puis de cette course effrénée pour arriver avant que tous les autres ne soient en rangs pour rentrer en classe sous l'oeil sévère de l'instituteur qui devait s'occuper de 2 niveaux de cours...
T'en souviens-tu,
des rondes et des balles au chasseur
des billes et des osselets
des écorchures que l'on soignait avec l'eau du robinet
et du mouchoir pas toujours très propre
noué autour du genou en guise de pansement...
T'en souviens-tu,
des ardoises, des bons points et des leçons apprises par coeur
du vocabulaire et de la dictée,
des tables de mutiplications,
du temps que met  la baignoire pour se vider,
de Vercingétorix et de Jeanne d'Arc,
du Pôle Nord, de l'Afrique et des fleuves qui arrosent la France
des os du squelette et du rôle des muscles...
T'en souviens-tu,
de la sortie de l'école à la nuit tombée
parce qu'on était resté à l'étude ou en retenue,
des devoirs du soir  sur la table de la cuisine sous la lampe à pétrole...
T'en souviens tu,
de l'odeur de la soupe,
des fleurs de givre en hiver sur les carreaux de la chambre...
T'en souviens-tu,
du bol de lait fumant avec du pain trempé dedans au petit déjeuner,
du bonbon dans la poche pour la récré
et à nouveau,
 du bruit des galoches à semelles de bois des enfants
qui courent dans la rue...
 
T'en souviens-tu de tout cela??
 
Cela semble si loin, pourtant c'était hier
ou peut-être avant hier, tiens,
du temps de ma jeunesse à Bennecourt...
 
à moins que ce ne soit d'autres enfants
ou même toi, ailleurs, dans un autre village...120848456_o

 


souris


T'en souviens-tu??
 

guilande houx



Posté par TooTsieBlog à 09:38 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :